Lutte contre le racisme

Fight against racism

Racisme et intolérance


Trouver des solutions durables aux niveaux local, national et européen


Le protocole n°12 à la Convention européenne des Droits de l’Homme, ouvert à la signature à Rome en 2000, interdit toute forme de discrimination de la part d’une autorité publique, sous quelque motif que ce soit.

La discrimination raciale constitue, par conséquent, une violation des droits de l'homme. L'application des dispositions du Protocole n° 12 peut faire l'objet d'un contrôle judiciaire par la Cour européenne des Droits de l'Homme et, dans la plupart des Etats Parties, le protocole est directement applicable par les juridictions internes.

Le Conseil de l'Europe a par ailleurs mis en place une Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI), composée de membres indépendants. La Commission publie régulièrement des évaluations des phénomènes de racisme et d’intolérance dans les pays membres du Conseil de l’Europe. Elle organise également des tables rondes avec la société civile et adopte des recommandations de politique générale adressées aux gouvernements.

Afficheur de contenus web

Aujourd’hui plus que jamais, l’Europe doit lutter contre le racisme et la xénophobie

''Dans l’Europe d’aujourd’hui, de plus en plus diverse, nous ne devons jamais oublier le principe fondamental selon lequel tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits'', a déclaré Ahmet Davutoglu, ministre des Affaires étrangères de la Turquie et Président du Comité des Ministres, à l’occasion de l'édition 2011 de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale le 21 mars.

SPOT télévisé

"Vivre ensemble - amitié inattendue"