Forum pour l'avenir de la démocratie

Forum for the future of democracyLes Européens sont aujourd’hui plus nombreux que jamais à vivre sous des régimes démocratiques. Pourtant, malgré ce contexte favorable et sans précédent, on assiste à un mécontentement généralisé à l’égard de la pratique de la démocratie : méfiance à l’égard des institutions et du personnel politiques, désaffection des urnes. Par ailleurs, les défis de la mondialisation et la montée du terrorisme constituent autant de remises en question et de menaces pour les fondements mêmes de la démocratie.

Le Conseil de l’Europe, seule instance à regrouper l’ensemble des démocraties européennes, est l'organe approprié pour étudier ces questions et proposer des remèdes. Pour cette raison, lors du Sommet de Varsovie (mai 2005), les Chefs d'Etat et de Gouvernement des Etats membres de l'Organisation ont décidé de mettre en place un Forum pour l'avenir de la démocratie, afin de renforcer les libertés politiques et la participation des citoyens.

Ce forum, ouvert à tous les Etats membres et à la société civile, doit permettre des échanges d'idées, d'informations et d'exemples de meilleures pratiques, ainsi que des discussions sur des actions futures éventuelles. Il agit en étroite coopération avec la Commission de Venise et d'autres instances pertinentes du Conseil de l'Europe en vue de renforcer, par sa réflexion et ses propositions, tous les travaux de l'Organisation dans le domaine de la démocratie.

A propos du Forum 2011

Thorbjorn Jagland, Secrétaire Général du Conseil de l'Europe, a ouvert le Forum pour l'avenir de la démocratie en reconnaissant que les mesures radicales qui sont prises dans de nombreux pays pour tenter d'équilibrer les budgets publics sont à la fois nécessaires et compréhensibles.

Il a toutefois insisté sur le fait que certains pays courent un réel risque de remettre gravement en cause le modèle européen de cohésion sociale.

 

A propos du Forum 2011

Le Forum de Chypre était consacré aux liens étroits qui existent entre la démocratie et la cohésion sociale. Il a abordé cette question sur le plan politique plutôt que technique. Dans le cadre d'une session plénière et de séances de travail parallèles, les participants se sont penchés sur les grandes tendances et les principaux enjeux qui influent sur le renforcement des liens entre la démocratie et la cohésion sociale et ont débattu de la manière dont la représentation et la participation démocratiques peuvent se voir renforcées par le dialogue social et l'engagement civique.

Compte tenu de la poussée démocratique dont le sud et l’est de la région méditerranéenne sont aujourd’hui le théâtre, les pays situés sur les rives méridionale et orientale de la Méditerranée étaient associés au Forum, aussi bien en tant que participants que dans l'objectif d'élargir le débat pour tenir compte de leurs aspirations et de leur expérience en termes de construction de la démocratie et de promotion de la cohésion sociale.

Les résultats du Forum viendront nourrir la session 2012 et contribueront à la formulation de recommandations pour la poursuite des activités du Conseil de l’Europe et des autres partenaires dans les domaines de la démocratie et de la cohésion sociale.

Les résultats du Forum viendront nourrir la session 2012 et contribueront à la formulation de recommandations pour la poursuite des activités du Conseil de l’Europe et des autres partenaires dans les domaines de la démocratie et de la cohésion sociale.

Site de référence

Editions précédentes