L’enseignement de l’histoire en Europe

Teaching history

Enseignement de l'histoire


Des histoires partagées pour une Europe sans clivages


Les préjugés et les interprétations nationalistes de l'histoire ont longtemps fait de cette matière une arme plutôt qu'un outil de connaissance et de dialogue entre les pays. Très tôt, le Conseil de l'Europe a encouragé ses Etats membres à confronter et réviser leurs manuels d'histoire afin d'en évacuer les clichés et interprétations erronés concernant la présentation de leurs voisins.

Les travaux du Conseil de l’Europe en enseignement de l'histoire, que ce soit à travers les projets intergouvernementaux ou à travers la coopération bilatérale et régionale, concernent principalement la révision des contenus des manuels scolaires pour éliminer les préjudices et stéréotypes, la modernisation de la pédagogie de l'histoire et des programmes d'enseignement et la formation des enseignants.

La publication de manuels scolaires plus objectifs, suivie d'une réflexion sur la pédagogie de l'histoire et les programmes d'enseignement appelés à présenter l'Europe dans son ensemble, a permis d'intégrer des questions de civilisation et de culture et des valeurs jusque-là délaissées par les cursus traditionnels.

Aujourd'hui, après avoir contribué depuis 1989 à aider les enseignants et les élèves de tout le continent à découvrir et comprendre leur histoire commune, le Conseil de l'Europe s'attache à promouvoir une éducation historique vivante et attractive, intégrant l'étude et la compréhension des grands phénomènes du 20ème siècle : l'enseignement de la mémoire, la prévention des crimes contre l'humanité, et la mise en valeur de la dimension européenne dans l'enseignement de l'histoire.

Il faut affranchir l'histoire des distorsions politiques

    « Les controverses historiques ne doivent pas prendre les droits de l’homme en otage. Des interprétations partisanes ou des représentations déformées des événements ont conduit à la discrimination des minorités, à la xénophobie et au renouvellement de conflits. Il est primordial de rechercher honnêtement la vérité » déclarait l'ancien Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Thomas Hammarberg, dans un Point de vue publié en 2010.

Lien utile