Salle de presse

Commissaire aux droits de l’homme

Turquie : les violences policières ne doivent pas rester impunies

08/07/2013

Turkey: police violence must not go unpunished
Nils Muižnieks 

Strasbourg, 08/07/2013 – « Tous les cas de recours excessif à la force de la part de la police doivent faire l’objet d’enquêtes approfondies et être dûment sanctionnés », a déclaré Nils Muižnieks, Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, au terme d’une visite de cinq jours à Istanbul et Ankara consacrée aux événements du parc Gezi ainsi qu’à d’autres questions de droits de l’homme.

 

Le Commissaire a rappelé que la Cour européenne des droits de l’homme, dans sa jurisprudence, considère que l’absence d’enquête effective sur les abus des forces de l’ordre est en elle-même une violation des droits de l’homme, et que la Turquie, en de multiples occasions, a été condamnée par la Cour précisément pour ce motif.

 

Le Commissaire a eu connaissance de graves allégations de violations des droits de l’homme commises par des membres des forces de l’ordre contre des manifestants. La véracité de ces accusations est étayée par des témoignages, des photos, des vidéos et des preuves scientifiques, ainsi que par le nombre des personnes tuées ou blessées lors des événements. La plupart de ces rapports portent sur l’usage excessif et injustifié des gaz lacrymogènes et sur des mauvais traitements de la part de la police lors des arrestations. De leur côté, les représentants des autorités et des forces de l’ordre considèrent que, mis à part quelques incidents isolés sur lesquels des enquêtes ont été ouvertes, l’usage de la force a été proportionné, au regard des actions de certains groupes marginaux qui ont détourné les manifestations de leur but. (suite...)

 

 

Voir aussi : La Turquie et le Conseil de l'Europe

 
 
 

Communiqués de presse