Salle de presse

Assemblée parlementaire

Le Président allemand Joachim Gauck : «N’économisons jamais sur les droits de l’homme»

22/04/2013

German President Joachim Gauck: “Never make savings on human rights”
Joachim Gauck 

Strasbourg, 22 avril 2013 – Le Conseil de l’Europe est « plus indispensable que jamais », a déclaré le Président allemand dans son allocution devant l’Assemblée parlementaire. Malgré les contraintes financières liées à la période d’austérité que traverse l’Europe, « nous ne devrions jamais chercher à économiser sur les droits de l’homme ».

 

Soulignant l’importance des fonctions de suivi du Conseil de l’Europe, depuis les rapports du Comité anti-torture jusqu’aux avis de la Commission de Venise, le Président Gauck a fait observer qu’« il ne suffit pas que les droits et libertés existent sur le papier, il faut aussi qu’ils soient garantis dans la pratique ».

 

Il a appelé les Etats membres à « respecter les valeurs et les normes juridiques du Conseil de l’Europe », rappelant que plus de 200 conventions ont été adoptées dans le cadre l’Organisation : « Les pays doivent les transposer dans leur système juridique interne », a insisté le Président Gauck, premier chef d’Etat allemand à s’adresser à l’Assemblée depuis la visite au Conseil de l’Europe, en 1991, de l’ancien Président Richard von Weizsäcker.

 

Le Président allemand a fait l’éloge de la Cour européenne des droits de l’homme qui, selon lui, représente « le dernier espoir pour les désespérés et les déshérités ». Il a invité les 47 Etats membres à respecter les arrêts de la Cour, indiquant qu’il avait lui-même signé récemment des textes de loi rendus nécessaires par des décisions de Strasbourg.

 

Il a également salué le rôle du Conseil de l’Europe dans la lutte contre le racisme et la discrimination, attirant en particulier l’attention sur la campagne « Dosta ! » (« Assez ! »), qui vise à combattre l’exclusion des Sintés et des Roms. « Nous pourrions faire un plus grand usage de ces campagnes », a déclaré le Président Gauck.

 

Parce que la défense des droits de l’homme est un « processus permanent », le Président Gauck a rendu hommage au travail important accompli par les ONG et la société civile : « Sans votre courage, nombre des promesses du Conseil de l’Europe resteraient lettre morte ».

 

Vidéo du discours

Discours [en]

 

SUJETS : ALLEMAGNE, COMITE ANTI-TORTURE, COMMISSION DE VENISE, COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME , ROMS

 

 

 
 
Secrétaire Général
23/04/2014
A la une
Europe takes major step forward to protect women’s rights, says Secretary General Jagland
Secrétaire Général Jagland 
La Convention d’Istanbul entre en vigueur
Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe
23/04/2014
A la une
Freedom of expression, assembly and association deteriorating in Azerbaijan
Nils Muižnieks, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe 
Le Commissaire aux droits de l'homme rend publiques ses observations sur la situation des droits de l'homme dans le pays
 

Communiqués de presse