Salle de presse

Comité pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants

Le surpeuplement reste un problème majeur dans le système pénitentiaire bulgare selon le CPT

04/12/2012

Overcrowding still major problem in Bulgarian prisons CPT says
 

Strasbourg, 04.12.2012 – Le Comité pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) du Conseil de l'Europe a publié aujourd’hui le rapport sur la visite qu’il a effectuée en mai 2012 en Bulgarie, dans les prisons de Burgas et Varna, ainsi que la réponse des autorités bulgares.

 

D'après le rapport, le surpeuplement reste un problème majeur dans le système pénitentiaire bulgare et, plus généralement, les conditions matérielles dans les prisons de Burgas et Varna sont inacceptables. Le rapport du CPT mentionne également des allégations de corruption et de mauvais traitement, ainsi qu'une situation très problématique en relation avec la dispense de soins de santé.

 

Dans leur réponse, les autorités bulgares attirent l'attention sur le document gouvernemental intitulé « Agenda pour l'amélioration des conditions dans les établissements pénitentiaires pour la période 2011-2013 », tout en soulignant aussi que le manque de moyens financiers mine leurs efforts dans ce domaine. Concernant les allégations de mauvais traitements et de pratiques de corruption, les autorités bulgares informent que des enquêtes ont été menées à cet égard et que des sanctions ont été prises. Quant aux problèmes de soins de santé, elles invoquent une pénurie extrême en personnels et moyens, et précisent avoir néanmoins pris des mesures.

 

Le rapport de la visite du CPT ainsi que la réponse du gouvernement, qui ont été rendus publics à la demande des autorités bulgares, peuvent être consultés en anglais sur le site Internet du CPT.

 

Communiqué de presse

Lien vers le rapport en anglais

Lien vers la réponse des autorités bulgares en anglais

 

Voir aussi:

Bulgarie et le Conseil de l'Europe

 

 
 
Secrétaire Général
13/04/2014
A la une
Secretary General Jagland statement on Ukraine clashes
 
Toutes les parties devraient s’abstenir d’avoir recours à la violence et entamer des négociations
 

Communiqués de presse