Salle de presse

Secrétaire Général

Le Secrétaire Général salue l’exemple tunisien qui apporte un « vent de changement » dans la région du sud de la Méditerranée

15/09/2014

Secretary General praises Tunisian example of “wind of change” in southern Mediterranean
Thorbjørn Jagland 

Strasbourg, 15.09.2014 - Pour les près de 200 participants du Forum de Lisbonne, accueilli cette année par le Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe, le thème du renforcement de la démocratie grâce à des élections libres et équitables a essentiellement porté sur les pays dits du Printemps arabe.

Lors de l’ouverture du forum en compagnie de M. Fayçal Gouiaa, secrétaire d’État aux Affaires étrangères de Tunisie, le Secrétaire Général Thorbjørn Jagland a déclaré qu’« un vent de changement soufflait sur toute la planète apportant des signes positifs, mais aussi des signes de chaos et de bouleversements, avec des guerres et des conflits. »

Des représentants spécialisés dans le droit électoral, l’observation des élections et la transparence du financement des partis politiques, originaires de plus de 50 pays et organisations du monde entier, se sont retrouvés pour échanger leurs expériences et encourager des élections libres et équitables.

« Toute transition vers une véritable démocratie, a déclaré le Secrétaire Général, signifie que toutes les forces politiques sont d’accord pour trouver un équilibre des pouvoirs entre les institutions de l’État et un processus électoral équitable. »
Alors que certains pays en transition n’ont pas été en mesure de trouver un tel accord, le Secrétaire Général – avec la perspective des élections législatives historiques qui auront lieu le mois prochain en Tunisie – a fait les louanges de la Tunisie comme étant « un très bon exemple de la manière d’aller de l’avant ».

De manière plus générale, M. Jagland a souligné que les jeunes et les femmes ont joué un rôle important dans la recherche de la démocratie et la lutte contre la corruption. Il a également souligné le « rôle transformateur » des médias sociaux dans le « vent mondial du changement », de l’Ukraine à l’Afrique du Nord.

Il a fait les louanges du Forum de Lisbonne – accueilli par le Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe et organisé en étroite coopération avec l’initiative du Conseil de l’Europe financée par l’UE et connue sous le nom de Programme Sud (Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional) - comme étant « encore un autre exemple du partenariat efficace entre le Conseil de l’Europe et l’Union européenne, au bénéfice de la région du sud de la Méditerranée ».

Discours [en]

Voir aussi :
Pourquoi des élections libres sont indispensables à la démocratie au sud de la Méditerranée

 
 
 

Communiqués de presse