Colloque international : ''Le citoyen au coeur de l'innovation locale''

Bordeaux (France), 24-25 juin 2010


Comment assurer un service public de qualité? Quels sont les outils de sa performance? Comment se créent les conditions de l’innovation à l’heure du numérique? Quel rôle peut et doit jouer le citoyen?

Ces questions seront abordées les 24 et 25 juin 2010 à l’occasion de la première édition du colloque international ''Le citoyen au cœur de l’innovation locale'', organisé par la ville de Bordeaux, le Conseil de l’Europe et l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.

Plus de 500 personnes venues d’Europe et du Canada (élus et cadres territoriaux, universitaires, représentants d'autres fonctions publiques, associations, ONG, société civile) sont attendues pour un large débat sur les transformations des services publics locaux au plan international. Les participants étudieront en particulier le rôle du citoyen, les démarches de performance locale, la façon de construire des politiques durables et innovantes et d’amener le citoyen à être acteur de son environnement.

Plusieurs villes pilotes du projet de Label européen de la bonne gouvernance au niveau local du Conseil de l’Europe seront représentées à ce colloque et apporteront leur témoignage. Le Label européen sur l’innovation et la bonne gouvernance au niveau local - également dénommé label européen d’excellence dans la gouvernance (ELOGE) - est un nouvel instrument qui vise à récompenser les collectivités locales qui atteignent un niveau global élevé de gouvernance à la lumière des douze Principes européens de la stratégie pour l’innovation et la bonne gouvernance au niveau local. Il est en cours d’expérimentation dans une quarantaine de villes européennes. 
 

Les conférences-débats
 

  • La place du citoyen au cœur de l’innovation locale : Enjeux et perspectives


Les transformations les plus récentes du service public local ramènent le citoyen au cœur de l’innovation locale. L’évolution de nos démocraties renouvelle le service public, qui doit changer constamment et suivre leurs aspirations. Cette nouvelle donne apparaît dans un contexte fortement marqué par la réduction des marges de manœuvre des collectivités locales et oblige les élus à faire preuve, à travers leurs choix, de créativité et d’imagination. De ce constat émerge un nouveau contrat, qui transforme à la fois l’organisation territoriale et la relation du citoyen à l’élu et à l’administration locale. Cette conviction est au cœur de la stratégie pour l’innovation et la bonne gouvernance au niveau local promue par le Conseil de l’Europe.

 

  • Le citoyen au centre de l’amélioration de la performance publique locale


L’adaptation des collectivités locales aux attentes du citoyen et aux évolutions de leur environnement les a conduites à développer de nouvelles pratiques, orientées vers la performance. Initialement dévolues à la recherche de gains budgétaires, ces démarches dépassent aujourd’hui le seul aspect économique pour tendre vers une modification des modes de management et une transformation des organisations. Comment capter les attentes du citoyen? Comment organiser les services sans nuire à la qualité du service public? Comment mobiliser le citoyen et l’attirer dans l’amélioration continue du service public?

 

  • Politiques innovantes du numérique : quel rôle pour le citoyen?


Blog, buzz, chat, tweet, réseaux sociaux, portails Internet, dématérialisation, systèmes d’information géographique… tous ces mots peuplent désormais le quotidien des citoyens et des collectivités. Les pratiques professionnelles, les relations entre les collectivités publiques, les rencontres entre élus et citoyens changent. Le citoyen s’exprime depuis chez lui, où l’élu le contacte avec la même facilité. Cette conférence tentera d’analyser les transformations induites par l’intrusion du numérique dans la vie locale. Elle présentera des initiatives publiques ou citoyennes autour de l’univers digital.

 

  • Démocratie locale et participation citoyenne


La participation citoyenne, si difficile à obtenir, est impérative. Comment éduquer le citoyen à l’intérêt de la chose publique? Cette question sera largement abordée lors des deux sessions qui traiteront de la relation entre le citoyen et l’institution locale qui l’incarne au plus près : la commune. Un lien sera fait avec la Charte européenne de l’autonomie locale du Conseil de l’Europe en vigueur depuis 1985 et son Protocole additionnel sur la participation, plus récent, qui souligne que le droit de participer à la gestion des affaires publiques fait partie des principes démocratiques et que la participation démocratique au niveau local est un des composants essentiels de la démocratie au 21ème siècle. Enfin, ce sera l’occasion d’évoquer les projets destinés à promouvoir une démocratie revisitée, notamment la Stratégie sur l’innovation et la bonne gouvernance au niveau local du Conseil de l’Europe, dont un des but est de renforcer la relation entre collectivités territoriales et citoyens, et du projet de Label européen du même nom.

 

  • La transparence vis-à-vis du citoyen : enjeux locaux, nationaux et internationaux

La déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 le proclame : ''Les citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique…'' ou encore: ''La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration''. Cette dernière conférence présentera différents éclairages sur l’action publique. La mise en perspective des expériences françaises et étrangères et la confrontation entre les modèles nationaux et locaux permettront d'enrichir les débats.

 

Les participants