20110319-Strasbourg

Web Content Display

Intervention de la Secrétaire Générale Adjointe du Conseil de l’Europe
Mme Maud de Boer-Buquicchio
lors de l’inauguration du
1er Salon européen de la Jeunesse et des Droits de l’homme
organisée par l’Association « Regards d’Enfants »

 

19 mars 2011 à 20h

Chers enfants, Chers adultes,

Dans ce salon, il y a deux grands protagonistes: les enfants et les Droits de l’Homme. Ces deux protagonistes jouent un rôle très important dans ma vie et dans mon travail.

Je représente le Conseil de l’Europe, une organisation composée de 47 pays qui, depuis la deuxième guerre mondiale, travaillent ensemble pour qu’il n’y ait plus des guerres et pour que les gens de toutes les origines et croyances soient plus heureux ensemble. Mais ceci n’est possible que si l’on respecte les droits de l’homme et si on pratique la démocratie.

Mais revenons à nos deux protagonistes du salon.

Tout d’abord, les enfants.

Les enfants, tout le monde sait ce que c’est. Etes-vous d’accord ? En fait, les adultes ne connaissent pas grande chose des enfants. Car ils ne les écoutent pas assez souvent. Nous ne connaissons pas toujours vos peurs, vos doutes, vos chagrins, vos soucis, vos idées. Et pourtant, nous prenons plein de décisions qui vous concernent !

Au Conseil de l’Europe, nous travaillons pour que les enfants aient moins de problèmes et davantage d’opportunités dans la vie. Nous sommes aussi à votre écoute. Votre regard sur le monde nous intéresse !

Par exemple, de nombreux enfants nous ont aidés à mieux choisir les mesures qu’il faut prendre pour que les enfants qui n’ont pas de parents puissent défendre leurs droits. Plus de 4.000 enfants nous ont raconté ce qu’ils pensent de la justice et comment la justice pourrait mieux prendre en compte leurs besoins.

C’est une chance de vous avoir à Strasbourg dans ce salon organisé par l’association « Regards d’enfants ». Vous êtes venus nombreux pour jeter votre regard sur les Droits de l’Homme (l’autre protagoniste du salon).

Sur les Droits de l’Homme, je sais beaucoup de choses ! Je sais, par exemple, que les personnes qui ont le plus de mal à faire respecter leurs droits, c’est justement les enfants ! Cela arrive parce que nous les adultes ne vous écoutons pas assez et nous ne nous mettons pas à votre place.

Au Conseil de l’Europe, nous avons le plus beau contrat de tous. Un contrat que nos 47 pays membres ont signé et doivent respecter : la Convention Européenne des Droits de l’Homme.

Cette Convention est gardée par un tribunal très important : la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Un tribunal auquel les enfants peuvent aussi s’adresser si leurs droits sont violés. Car, comme je le dis souvent : les enfants ne sont pas des « mini-personnes  avec des mini-droits ». Vous avez même des droits qui appartiennent seulement aux enfants. Ces droits sont consignés dans un autre contrat international qui protège tous les enfants du monde : la convention des droits de l’enfant.

Chers enfants,

Je sais bien que le monde que l’on vous offre est loin d’être parfait. Mais vous pouvez l’améliorer, beaucoup ! La vie est un très beau voyage et les Droits de l’Homme, c’est le passeport au bonheur ! Voyagez toujours avec lui ! Il sert partout et ouvre toutes les portes. Vous ferez beaucoup d’amis sur votre chemin et votre vie sera une belle aventure !

J’ai mon passeport des droits de l’homme toujours sur moi. Et ça marche !

Merci et bonne route !